Les domaines de l’agronomie et de l’agro-alimentaire

Ces Écoles recrutent sur les concours « BIO » à partir des classes BCPST, TB et ATS.

 

AgroCampus Ouest : établissement issu du rapprochement de l’ENSAR (École nationale supérieure agronomique de Rennes) et de l’INH-ENSHAP (Institut national d’horticulture – École nationale supérieure d’horticulture et aménagement du paysage, Angers).

Deux cursus issus proposés : agronomie (à rennes) et horticulture et paysage (à Angers).

 

AgroParisTech : établissement issu du rapprochement de l’INA-PG (Institut national agronomique de Paris-Grignon), de l’ENGREF (École nationale du génie rural, des eaux et des forêts, Nancy) et de l’ENSIA (École nationale supérieure des industries agricoles et alimentaires, Massy).

Tous les étudiants suivent un tronc commun en première année sur le site de Grignon.

 

AgroSup Dijon : établissement regroupant l’ENSBANA (École nationale supérieure de biologie appliquée à la nutrition et à l’alimentation) et l’ENESAD (Établissement national d’enseignement supérieur agronomique de Dijon).

Deux cursus proposés : agroalimentaire et agronomie (une partie des étudiants de ce second cursus sont fonctionnaires).

 

Bordeaux Sciences Agro : anciennement École nationale d’ingénieurs des travaux agricoles de Bordeaux.

 

École nationale supérieure d’agronomie et des industries alimentaires (ENSAIA) à Nancy.

 

École nationale supérieure agronomique de Toulouse (ENSAT).

 

Montpellier Sup Agro  : École nationale supérieure agronomique de Montpellier.

Deux cursus proposés : agronomie et systèmes agricoles et agro-alimentaires durables pour le Sud.

 

Oniris Nantes Atlantique, cursus ingénieur : anciennement École nationale d’ingénieurs des techniques des industries agricoles et alimentaires.

 

VetAgro Sup, cursus ingénieur sur le site de Clermont-Ferrand : anciennement École nationale d’ingénieurs des travaux agricoles de Clermont-Ferrand.