Entrer en Prépa Bio

Entrer en classe préparatoire peut paraître un choix téméraire. Pourtant, des milliers d’élèves de Terminale y entrent chaque année, et n’en sont pas déçus, bien au contraire ! Alors, osez la prépa !

Choisir cette voie mérite réflexion : voilà quelques pistes pour se décider, ou non, à tenter l’aventure.

 

  • une classe prépa s’adresse en premier lieu à des élèves qui ont l’ambition de faire des études longues afin de parvenir à un métier à responsabilité, un poste de recherche ou d’encadrement d’équipe.

 

  • en classe prépa, les étudiants acquièrent un bagage scientifique complet, ainsi qu’une capacité de réflexion et de mémorisation. Cela nécessite un certain investissement mais procure aussi le plaisir de comprendre, de savoir, de jouer avec les concepts, de relier les connaissances. Cette filière s’adresse donc en priorité aux élèves curieux, qui aiment comprendre les mécanismes en profondeur.

 

  • entrer en classe prépa permet de s’assurer des débouchés très larges. Pour un élève qui n’a pas encore de projet précis mais qui aime les sciences et particulièrement les sciences de la vie et de la terre, cette voie lui permet encore de mûrir son choix et de découvrir des domaines scientifiques peu abordés au lycée.

 

  • une classe prépa fonctionne un peu comme un lycée : l’encadrement y est sécurisant et l’investissement des professeurs, très présents, est un gage de suivi personnalisé. De plus, le contrôle continu, avec des interrogations nombreuses et régulières, aide à apprendre à s’organiser, à travailler avec efficacité.

 

  • les années passées en classe prépa sont des années riches. Elles permettent de créer des liens solides avec les autres étudiants de la classe : émulation et entraide sont les piliers de cette formation exigeante mais enrichissante.

Les classes préparatoires fonctionnent toutes sur le même modèle. Alors pourquoi choisir une prépa BCPST ?

Le nom de la filière parle à lui seul : c’est une prépa bio donc a priori plutôt destinée aux élèves voulant travailler en biologie ou géologie. Néanmoins, on peut aussi envisager une poursuite d’étude en chimie ou vers des filières tournées vers la physique ou les mathématiques (écoles de génie des eaux, mines et ponts…).

L’autre intérêt de la prépa BCPST est la pluralité des enseignements dispensés. Un étudiant de prépa BCPST acquiert une culture élargie et devient un scientifique complet, capable de modéliser des concepts mais avec les pieds dans le réel.

Cette pluralité des approches est plébiscitée par les écoles d’ingénieurs qui proposent aux étudiants des cursus d’une extrême diversité.

Une classe prépa n’est pas un groupe d’élèves surdoués. Mis à part quelques classes dans des lycées emblématiques, les lycées ne sont pas si sélectifs que la rumeur le prétend. Un élève sérieux avec un bilan homogène, mais surtout dynamique, curieux et motivé, a tout à fait sa place dans ces classes, et il parviendra à intégrer une grande école sans faire un sacrifice insurmontable !

A quel niveau recrute-t-on ?

Des notes qui ne descendent pas en dessous de 12 dans les disciplines scientifiques avec des résultats corrects en lettres et en langue sont souhaitées. Mais ceci est très indicatif et  les notes ne sont qu’un élément d’appréciation parmi d’autres : les commissions de recrutement savent que les notations sont différentes suivant les classes d’origine et les établissements et prennent en compte les appréciations des enseignants de terminale (voire de première), le niveau de la classe, l’avis du chef d’établissement.

Il faut savoir par ailleurs que les lycées très demandés recrutent à un niveau supérieur.

Donc il ne faut pas hésiter à poser votre candidature si vous êtes motivé(e). Une bonne idée est d’aller à la rencontre des enseignants de la prépa que vous souhaitez intégrer, soit dans les salons, soit lors des journées portes ouvertes. Ils pourront discuter avec vous de votre orientation.